UA-35202233-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Florilège original

    Imprimer

    scd1396.jpgAvec son dernier CD, Guy Raffalli propose un florilège original d'oeuvres écrites pour flûte seule par des compositeurs du XXe siècle issus des quatre coins du monde, soit Kazuo Fukushima, l'Islandais Atli Heimir Sveinsson et André Jolivet.

    Toujours à la recherche de nouveaux défis, Guy Raffalli appartient sans contexte à la caste des flûtistes de talent qui refusent de se laisser emprisonner dans un genre musical. Cette démarche nourrit chez lui une réflexion continue sur la lecture des oeuvres d'autant plus que son intelligence se double d'une maîtrise absolue de l'instrument qui lui permet d'affronter en toute sérénité des oeuvres d'une difficulté redoutable, pour le plus grand bonheur de l'auditeur. Cette exigence au service de la partition mâtinée d'un son sublime s'exprime dans les trois pièces de Fukushima. Guy fait chanter son instrument en lui imprimant un modelé japonais qui souligne délicatement le phrasé de la mélodie tout en douceur et en délicatesse, fruit d'une sensibilité à fleur de peau.

    Glissés entre les oeuvres de Fukushima et Jolivet, les 21 tons de Sveinsson proposent un défi redoutable au niveau des sons : flatterzunge, sons multiphoniques, effets de langue entre autres, reflets en condensé des recherches actuelles poussant à l'extrême les limites de la flûte. Au modelé de Fukushima s'oppose ici une musique presque mécanique puisque chaque morceau ne dure qu'une minute. Cependant, Sveinsson n'a pas abandonné la ligne mélodique dont Guy Raffalli, avec une maestria époustouflante a su restituer l'essence tout en aplanissant, apparemment sans efforts, les difficultés de la partition relevant de la plus haute virtuosité.

    Enfin, l'originalité de ce flûtiste injustement méconnu s'exprime pleinement au travers des Cinq Incantations de Jolivet dont l'interprétation dépasse ce qui s'est fait jusqu'à présent. Nul autre que Guy n'a su rendre la vie à ce chef-d'oeuvre contemporain en alliant une force brute, notamment dans l'attaque des graves très purs, à un grand sens du phrasé très respectueux de la complexité du rythme et de la finesse des nuances indiquées par le compositeur. Ainsi, Guy met parfaitement en lumière le côté terrien de ces incantations par le biais d'une interprétation enthousiasmante.

    Ce petit bijou de CD doit donc urgemment compléter la collection de tout amateur de musique contemporaine pour flûte seule.

     

    Victor Wirthner - Musicologue